What Fossil Molecules Reveal About Earth History
Susan M. Gaines, Geoffrey Eglinton and Jürgen Rullkötter (Oxford University Press, 2008)

Ce livre décrit comment des molécules organiques – synthétisées par des organismes vivants puis dispersés dans l’environnement, modifiées et préservés sous forme fossile dans les sédiments – apportent des informations sur les anciennes formes de vie, les écosystèmes et l’environnement. Il s’agit d’un livre peu orthodoxe dans le sens où il comporte, parmi d’autres éléments originaux, des dessins qui illustrent la bibliographie des chapitres.

Avec l’accord de Geoffrey Eglinton, qui nous avait permis d’afficher ces illustrations pendant la Première Réunion de Géochimistes Organiciens français, le blog FROG a reproduit les dessins qui illustrent ce livre ainsi que les commentaires qui les accompagnent.

Sur l’air de « Where Have All the Flowers Gone » (pour les abonnés à Deezer)

Where have all life’s molecules gone?
Recycled to carbon dioxide every one!
Ah! But look – a hardy few remain
As biomarkers imprisoned in the fossil domain

Eglinton and Pancost. 2004. Geoscientist 14: 4-16.
Fermer le menu