Annonce CCD AI au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris

Le Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris recrute un assistant ingénieur sur un CCD d'un an renouvelable qui sera affecté à l'IMPMC (UMR CNRS 7590). La personne recrutée devra gérer notre laboratoire de préparation des échantillons organiques et assurera la maintenance du couplage EA/GC irMS nouvellement installé au laboratoire. La procédure…

Continuer la lecture

Offre bourse de thèse METIS/MCAM Paris

Bonjour à tous, Nous recherchons actuellement un étudiant de M2 motivé, issu d'un master de microbiologie/biochimie/chimie analytique, pour candidater sur le sujet de thèse que nous proposons dans le cadre du concours "Interface pour le vivant" de Sorbonne Université. Le sujet, en pièce jointe, s'intéresse à l'enveloppe cellulaire des procaryotes et…

Continuer la lecture

Offre de thèse à Chambéry

Effet des changements globaux sur la dynamique des molécules xénobiotiques en moyenne montagne Ce projet de recherche vise à caractériser les effets des changements globaux (climatiques, écologiques, anthropiques) sur la dynamique de polluants organiques dans les écosystèmes de moyenne montagne. Les xénobiotiques, émis par l’Homme en quantité croissante depuis le début…

Continuer la lecture

Session « Analyses thermiques » à la RST 2018

Apports des analyses thermiques à la caractérisation de la matière organique des sols et des sédiments Amimateurs : François Baudin (ISTeP), Pierre Barré (LG-ENS) Les analyses thermiques se sont imposées comme des techniques usuelles de caractérisation des matières organiques dans les sédiments et plus récemment dans les sols. L’objectif de la…

Continuer la lecture

Proposition de stage de M2 – Effets de la crue de la Seine de juin 2016 sur la qualité de l’eau : étude de la contamination fécale

Sujet de stage de master 2 – 2017/2018

Effets de la crue de la Seine de juin 2016 sur la qualité de l’eau : étude de la contamination fécale

La Seine francilienne a connu une importante crue en mai-juin 2016 avec près de 6 mètres à Paris (période de retour d’environ 20 ans). Sur le Loing, l’Yerres, l’Essonne, l’Yonne aval, et l’Orge ou encore le Grand Morin, la saturation en eau des sols et une pluviométrie très élevée ont occasionné des inondations encore plus exceptionnelles. De plus, cet événement se démarque des crues historiques de la Seine qui ont eu lieu en hiver et est donc particulièrement remarquable par la période à laquelle il s’est produit.

(suite…)

Continuer la lecture
Fermer le menu