Pourquoi si peu de femmes en sciences ?

Et pourquoi s’en inquiéter ?

Schémas culturels, biais inconscients, impacts sur la qualité de la science…
Des éléments de réponse et des remèdes sont proposés dans ce texte clair et synthétique, signé Meg Urry (Yale University).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu