Une Peer Community In pour la matière organique?

Bonjour à vous,

tous les ans, des millions d’euros de la recherche publique sont utilisés pour payer les droits d’accès aux publications scientifiques. Pour plus d’informations sur ce point: une petite vidéo. Dans un contexte où le financement publique de la recherche est de plus en plus faible, il est grand temps de développer d’autres plateformes de communication de nos résultats.

Les chercheurs en mathématiques et physiques l’ont compris depuis longtemps en créant des archives ouvertes telles que arXiv. Les biologistes ont créé en 2016 les « Peer Community In ». Ces initiatives fonctionnent sur le même modèle que les éditeurs classiques avec une relecture par les pairs s’accompagnant d’une recommandation. Les articles recommandés peuvent être soumis à un journal classique ou restés sous forme de pré-print.

L’appel de Jussieu encourage les acteurs de la recherche à évoluer dans leur choix stratégique pour valoriser leur recherche. Cet appel est soutenu par les organismes de recherche français (CNRS, IRD, INRA, INRIA, IFREMER…) et des universités françaises. La section 29 du CNRS a indiqué qu’elle prendrait en compte les pré-print comme une publication dans ses procédures d’évaluation (lire ici).

Le terrain est propice aujourd’hui. Lors du Congrès du resmo à Trégastel, il a été suggéré de créer une peer community in organic matter. Pour plus d’info sur ce qu’est une peer community in, cliquez ici. Avant de se lancer dans l’aventure, vos avis sont nécessaires, alors n’hésitez pas à vous exprimer sur le sujet!

Bonne journée

Laurent

Laisser un commentaire

Fermer le menu