RST 2020 – Matière organique dans les milieux sédimentaires actuels et passés

Bonjour à tous, ​D’après certains retours, nous devrions être assez nombreux pour organiser une session sur la matière organique (MO) lors de la prochaine Réunion des Sciences de la Terre qui aura lieu à Lyon (si les conditions sanitaires restent stables) du 26 au 30 Octobre 2020 (https://rst2020-lyon.sciencesconf.org/). 
Nous vous proposons une session sur la MO au sens large, sans restriction d’écosystème, de période, de mode d’analyse ou d’application. L’idée étant d’échanger autour de travaux concernant notre objet favori, la MO. Vous trouverez ci-dessous le texte concernant cette session qui se situe désormais au sein du thème T10 (Outils et méthodes pour les sciences de la Terre) que nous pourrions officieusement étendre à ‘Outils et méthodes pour les sciences de la Terre​, de la Mer et des Civilisations’.
N’hésitez donc pas à soumettre vos résumés ni à transmettre ce message à toute personne susceptible d’être intéressée par cette session.
En espérant avoir l’occasion de vous rencontrer en octobre prochain, nous restons disponibles pour tout renseignement complémentaire.
Bien cordialement,
Guillemette ménot, Matt Makou et Vincent Grossi.
Laboratoire de Géologie de Lyon.

Matière organique dans les milieux sédimentaires actuels et passés

Cette session vise à rassembler des études s’intéressant à la matière organique (MO naturelle et anthropique) dans tout type d’écosystème (aquatiques marins et continentaux, roches-mères, sédiments, sols, friches industrielles, bassins urbains, expérimentations de laboratoire, etc.) et à différentes échelles spatiales et temporelles. Des travaux portant sur la caractérisation de la MO ou sur l’utilisation d’indicateurs d’évolution au cours du temps (environnement, climat, pollution, etc) ainsi que sur la mise en évidence de la réactivité de la MO ou de son rôle dans des réactions physico-chimiques et dans les processus biogéochimiques, sont les bienvenues. Les approches méthodologiques pourront aussi bien être basées sur une caractérisation morphologique de la MO (pétrographie à différentes échelles, palynofaciès, …), que chimique (élémentaire, moléculaire, isotopique).

Organic matter in past and present sedimentary environments

This session aims to bring together studies focused on organic matter (OM, both natural and anthropogenic) in all types of ecosystems (marine and continental aquatic environments, source rocks, sediments, soils, industrial sites, urbanized zones, laboratory experiments, etc.) and at different spatial and temporal scales. Investigations related to the characterization of OM or the use of markers for its evolution over time (environment, climate, pollution, etc.) are welcome, as are studies of OM reactivity or its role in physical-chemical reactions and biogeochemical processes. Methodological approaches can be based on either morphological (petrography at different scales, pollen analysis, etc.) or chemical (elemental, molecular, isotopic) characterizations of OM.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu