Session géochimie organique RST 2016

Dans le cadre de la 25ème Réunion des Sciences de la Terre (RST, Caen 24-28 octobre 2016), nous proposons une session intitulée « La géochimie organique: application aux reconstitutions paléoenvironnementales et paléoclimatiques ».

Les propositions de communication (oral ou poster) sont à soumettre en ligne sur le site du congrès (http://rst2016-caen.sciencesconf.org/). Le texte du résumé doit être de 2500 caractères maximum.
La date limite de soumission des résumés est fixée au 17 juin 2016 inclus.

Vous trouverez un résumé de la session ci-dessous. N’hésitez surtout pas à diffuser l’information autour de vous.

Cordialement,

Arnaud Huguet (arnaud.huguet@upmc.fr) et Anaëlle Simonneau (anaelle.simonneau@univ-orleans.fr)

Descriptif de la session :

La géochimie organique est une discipline aujourd’hui largement reconnue et utilisée dans le cadre des reconstitutions paléoenvironnementales et paléoclimatiques. La communauté des FROG en est par ailleurs une belle illustration en rassemblant depuis 2013 plus de 30 Chercheurs Francophones en Géochimie Organique. Depuis l’identification de biomarqueurs moléculaires jusqu’à la description des propriétés et des constituants organiques présents dans les archives naturelles, en passant par l’isotopie, notre discipline est en effet à l’interface de nombreuses problématiques scientifiques pouvant couvrir diverses échelles de temps (de la période historique à plusieurs millions d’années). L’objectif premier de cette session est d’illustrer la pertinence des traceurs organiques dans les reconstitutions «paléo» à partir de l’étude d’archives naturelles (eaux, sols, sédiments…), notamment en abordant des thèmes allant de la caractér isation et la calibration de nouveaux marqueurs jusqu’à leur application en tant que proxys environnementaux et/ou climatiques.

Une attention particulière sera portée aux approches intégrées et interdisciplinaires confrontant des traceurs organiques et discutant de l’origine de la matière organique présente dans les échantillons, des conditions environnementales, climatiques dans lesquelles elle a été biosynthétisée, apportée ou préservée, de son impact éventuel sur l’environnement (contaminants, polluants organiques), et de son transfert/archivage dans les écosystèmes modernes et anciens. Le caractère interdisciplinaire de cette session a également pour objectifs d’alimenter les discussions sur les interactions Homme/milieux/climat en confrontant les reconstitutions paléoenvironnementales et paléoclimatiques proposées aux indices sociétaux, pouvant également être mis en évidence par la géochimie organique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu